LES GO SLOW


Fini les chemins secrets du Poitou.

Terre mystérieuse, terre de sorcellerie comme défiée par la construction écoresponsable du TGV.

Fini les forets humides du Morvan.

Ses cimes érodées ses lacs et ses rivières.

Ses cèpes et ses girolles.

Retour au bled, et premier footing dans nos banlieues.

L'allure si elle n'est pas encore sportive n'est plus tout à fait impotente.

De quoi s'apercevoir que les gens de couleur sont encore plus nombreux que d'habitude.

A moins que ça ne soient les autres, les incolores donc, qui le soient moins

Serait-on passé de l'invasion à la prise de pouvoir territoriale ?

Je ne crois pas.

J'ai plutôt l'impression que ces gens n'aiment pas partir en vacances.

C'est dingue quand même.

Les maghrébins qui ne sont plus ou pas encore en prison n'hésitent pas à charger le toit de leur vieille Peugeot ou très vieille Mercedes avec tout l’électro- ménager récolté sur les trottoirs pour faire les 2000 kms qui les séparent du bled

PTAC ne devant pas excéder 350 KG, un arrêt toutes les 2H, contrôle antipollution, à 7 dans la bagnole...

Ces gens ne respectent rien, pas même notre bon vieux code de la route.

Encore heureux qu'ils ne picolent pas.

Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi leurs cousins subsahariens ne font pas pareil.

Allez Amadou, encore une machine à laver sur la 405 et on part pour Bamako.

Ou pour Dakar.

Si Johnny ou Balavoine l'ont fait, pourquoi pas nous.

Et puis y'en a marre de ce rallye qui a mis le cap vers l'Amérique du sud.

Plus de gamins écrasés par des Mitsubishi survitaminées, juste un ptit lama de temps en temps.

Bien fait pour lui fallait pas cracher comme ça, c'est malpoli.

Il faut dire que certaines peuplades plus ou moins exotiques peuvent repartir chez elles, en scooter ou en RER pour rejoindre leur lieu de villégiature.

Barbès, Château- Rouge, le 13e,... Pas de péage à payer, de taxe de séjour, de piscine ou de plages privées.

Pas de casse couille qui joue à la pétanque à 50 cm de ta tente.

Les ex- pauvres seront bientôt les nouveaux riches.

Puisqu'on parle de ça, comment ne pas évoquer le cas de certaines tribus presque excentriques qui délaissent Sarcelle et le Marais pour arpenter les planches de Deauville ou les galets de Cagnes sur mer.

Heureusement que la bourgeoisie tricolore continue de distribuer ses euros dans certaines contrées sous-développées de la méditerranée.

C'est ça une certaine idée de la France.

Faire rentrer dans le droit chemin du catholicisme ces hordes de pâtres grecs, avec leur gueule de métèque et leur tendance aux rapports contre-nature.

Oui Madame on peut profiter d'un repos estival bien mérité et faire œuvre utile.

You Might Also Like:

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com