LE BŒUF A L'OR ( SAISON 2 )


Pour Francky, Wahiba et les enfants, ça sera côte de bœuf.

Ce morceau est proposé à 23 € 90 la pièce de 450 g dans tous les établissements de la chaîne française, en particulier au Courtepaille de Dammarie-les-Lys, que je vous recommande chaudement.

Chez Salt Bae, c’est 1200 Dirahms, dorée à l’or fin.

A ne pas confondre avec l’Euro, comme beaucoup de crétins l’ont fait sur les réseaux sociaux, qui vaut presque cinq fois plus.

Au final, il a du s’en tirer avec une douloureuse proche des 300 €.

Indécent ?

Moins qu’un costard Arnys à 6500 €, ou une paire de Berluti à 13000 F, surtout quand on ne paye pas.

Et que dire des notes de frais des cadres de FO, qui défendent courageusement les camarades syndiqués martyrisés par le grand capital.

N’oublions pas une chose essentielle : Ribéry a réglé la note, et surtout, il fait ce qu’il veut de son oseille. S’il veut boire de la liqueur de diamant, ou croquer des rubis, ça le regarde. Attention quand-même, ça peut faire mal aux ratiches.

On l’a dit, ce garçon n’est pas épargné par les critiques depuis la Coupe du Monde 2010. Il est devenu aussi stupide et mauvais que Zidane et Parker bons et intelligents.

La rançon du succès est toujours salée, mais là il en a vraiment pris plein la tronche. Certainement excessif, même si paradoxalement, il a souvent tout fait pour se faire crépir.

Poster ses photos sur Insta n’était peut-être pas la chose la plus fine à faire en ces temps incertains où les gilets jaunes n’ont plus de quoi se payer un dessert chez Flunch. Alors que finir par une note sucrée est toujours agréable après six assiettes de couscous à volonté.

Notre monde est peuplé de millions de spectres, bien tapis derrière leur écran et leur pseudo qui défouraillent plein pot sur tout ce qui bouge.

La parole se libère, le vingtième siècle est celui de la gerbe verbale.

Dans les tribunes, sur la route, dans les écoles et de manière décuplée, sur les réseaux sociaux. Avec un niveau d’humour et de finesse qui relègue la blague Carambar au rang de chef-d’œuvre.

Autant dire que de grands philosophes et beaucoup de docteurs en sciences humaines ont félicité le footballeur pour son post de Dubaï.

Son Nokia 3310 en platine a dû chauffer, les notifications ont crépité comme les pétards d’un carnaval chinois.

Et ce qui est émouvant, c’est la cohésion et la solidarité d’une famille qui se serre les coudes. Et qui comme un seul homme, répond avec délicatesse aux témoignages d’amitiés reçus.

Dans la famille Ribéry, je voudrais le père :

«Pour 2019 remettons d’abord les points sur les i et les barres sur les T…commençons par les envieux, les rageux, nés sûrement d'une capote trouée» : «N*quez vos mères, vos grands-mères et même votre arbre généalogique. Ma réussite c'est avant tout grâce à Dieu, à moi et à mes proches qui ont cru en moi, pour les autres, vous n'étiez que des cailloux dans mes chaussettes».

Maintenant, je voudrais la mère :

« Pour ceux que ça intéresse, oui nous avons chié des paillettes et bordel de m***e ça fait un bien fou, ça nous change de d’habitude quoi ! (…). Nous sommes suivis même en cuisine. Je suis à deux doigts de la gerbance, croyez-moi, pauvre France d’avoir autant de connards et connasses vraiment ! Allez soutenir les gilets jaunes au lieu de vous occuper de ce que Mr Ribéry a dans son assiette. »

Sinon, on a la fille, plus concise et moins franco-française :

« Big up aux haters. »

On se demande vraiment pourquoi il faudrait s’user les méninges pour suggérer à nos enfants de lire Kundera ou Céline. Louis-Ferdinand, pas Dion, qui elle, chante mieux qu’elle n’écrit. Alors qu’il suffit de voir ces joutes littéraires sur la toile.

Au final, on est juste au niveau habituel de notre époque, ni pire ni mieux que ce qu’on peut entendre par les temps qui courent.

Depuis quelques semaines, on entend beaucoup la Présidente de la Fondation pour la nature et l’homme, après la démission de Nicolas Hulot reparti vendre des cosmétiques.

Après les gilets jaunes, elle a squatté les plateaux télé pour nous expliquer qu’avec quelques potes, elle avait décidé de traîner la France en justice pour « inaction climatique. »

Un peu de hauteur et de recul quand beaucoup restent au ras du pot d’échappement.

Mais comme tant d’autres, elle a le Tweet qui la chatouille.

Là, elle a raté l’occasion de ne pas sortir son Nokia 3310 en ivoire :

« Monsieur Franck Ribéry si vous ne savez pas quoi faire de votre argent, il reste plein de causes à financer et soutenir, dans le monde entier».

Une attaque gratuite et totalement injustifiée, tant on sait que le joueur du Bayern est depuis longtemps le généreux donateur d’associations caritatives et humanitaires.

Certaines l’ont confirmé, mais c’est une réponse à ce post qui a ridiculisé l’ex-journaliste.

Et de qui s'il vous plait ?

« Je m’adresse à Audrey Pulvar ou Madame « Je fais ce que je veux avec mon argent ». Avec une paire de lunettes à 3000 euros aux écailles de tortues, j’espère qu’elles vous permettent d’entrevoir un meilleur avenir professionnel que celui de la pseudo-journaliste que vous êtes actuellement ».

Imparable.

Bien envoyé.

KO technique.

Tu vois Francky, tu n’es pas obligé d’utiliser tes poings à chaque fois que tu as un compte à régler. On n’est plus à l’école primaire Duchenne à Boulogne sur mer.

Vas-y Francky, c'est bon Vas-y Francky, c'est bon bon bon

You Might Also Like:

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com