© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com

USUAL SUSPECT

October 13, 2019

 

 

Les pires dictatures ont un point commun : il est impossible de dire du mal du régime sans être immédiatement balancé par un chauffeur de taxi, une coiffeuse ou sa propre femme. Pour les chauves-célibataires, il reste les collègues de travail. Qui vous dit que votre voisin de bureau, celui qui tous les jours partage votre cappuccino sans sucre, n’est pas une sorte de Keizer Söze à la solde du Général-Président. Pour les chômeurs, attention aux serveurs, voire aux potes de bistrot…l

Tout le monde surveille tout le monde, sans que l’on sache qui fait vraiment quoi.

En France, beaucoup ont pris le maquis des réseaux sociaux, la résistance s’organise courageusement contre une Macronie qui selon eux, muselle notre chère liberté d’expression.

 

Le Président n’est pas Général, il n’a même pas fait son service militaire. On ne peut pas non plus le soupçonner d’être Camarade, les sympathies communistes de sa jeunesse picarde sont loin d’être établies.

Au pire, on aurait pu l’appeler Docteur : sa mère est médecin conseil à la Sécu, son frère est radiologue et sa sœur néphrologue. Et son père me direz-vous ?

Et bien il est neurologue, et à peine divorcé, il épouse une psychiatre…

Le petit Manu usera ses culottes sur les bancs de La Providence, un établissement privé catholique créé par les jésuites.

Contre toute attente, il délaissera les études médicales pour jouer au docteur avec sa prof de théâtre, Brigitte Trogneux.

 

Devenu le taulier, il se devait de prendre la parole après les frasques d’un modeste employé, sans histoire et handicapé de la préfecture de police.

Keiser Söze….

Ce 8 octobre, il a appelé « chaque citoyen à un regain de vigilance et de civisme » :

« Savoir repérer à l’école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d’avec les lois et valeurs de la République ».

La frontière entre vigilance et délation est parfois subtile, ce qui n’est pas toujours le trait de caractère le plus partagé par nos chers concitoyens…

 

Dès la cour de récré, il s’agira d’ouvrir l’œil et le bon.

Méfiance si un gamin vient le vendredi à l’école avec des babouches et une djellaba, s’il se bat souvent avec le petit Simon ou s’il joue aux gendarmes et aux djihadistes.

0800123456

Le numéro vert de la vigilance citoyenne.

On imagine aisément le discernement d’une population bafouée à qui on donne enfin la parole :

 

- Allô bonjour.

- Oui, que puis-je pour vous ?

- Je voudrais signaler un changement étrange de comportement chez mon voisin. Il ne se rase plus depuis quatre jours, alors comme il est très brun, ça lui fait déjà une sacrée barbe !

- C’est tout ?

- Non rendez-vous compte, sa femme est au chômage et il vient de s’acheter une Mercedes.

 

Non seulement ça permettra de récolter des renseignements précis et essentiels pour la sécurité intérieure, mais il risque d’y en avoir un certain nombre. Pas facile de trier 950 000 appels par jour, 1 500 000 les jours de pleine lune.

Il faudra embaucher des milliers de vacataires à la DGSI, ou alors mettre au point un serveur téléphonique efficace.

 

- Votre voisin égorge des moutons dans sa salle de bain : Tapez 1

- Votre voisin fait des expériences de chimie dans sa cave : Tapez  2

- Votre voisin ne serre plus la main de votre femme, alors qu’il n’hésitait jamais à l’accompagner au garage pour l’aider à remonter les courses, à la cave pour remonter une bonne bouteille ou en forêt pour son jogging : Tapez 3

 

Je ne sais pas si Michel Sapin est en bonne santé. Il est encore en vie, et pourtant, il est membre du PS depuis bientôt 45 ans. Si beaucoup ont quitté un navire avec quelques voies d’eau, lui est resté, confirmant que certains perturbateurs endocriniens ne sont pas si dangereux qu’on veut bien le dire.

Si DSK restera célèbre pour ses cartouches ou Mélenchon pour son amour de Chavez et du quinoa, Michel est entré dans l’histoire pour ses deux lois relatives à la prévention de la corruption et à la transparence publique !

Finies les grosses enveloppes et les valoches de Pascal de l’époque Pasqua et Defferre, les petits jaunes au coin d’un comptoir en zinc, la vie politique est sensée s’être moralisée…

Les ricains en 2012 ont lâché 104 millions de dollars à un ancien gestionnaire d’UBS pour pouvoir en récupérer 5 milliards.

Les allemands ont fait encore mieux en 2016, en payant la modique somme de 18 millions pour quelques clés USB, tout ça pour en récupérer 6 milliards.

 

La loi Sapin II a franchi un cap en 2017, qu’un pays aussi allergique à la délation pendant la deuxième guerre mondiale avait du mal à envisager.

Elle autorise l’administration fiscale à percevoir toute information conduisant à la découverte de fraude fiscale.

Mieux, elle met en place une politique de rétribution et de protection des aviseurs fiscaux.

Franchement il n’y a plus à hésiter.

Dès que je crame un voisin qui place des milliards aux Îles Caïmans, je le balance fissa.

J’imagine mon prochain avis d’imposition, avec + 4 800 000 € en lieu et place des 3 458 dont je serai délesté cette année.

Alors autant vous dire que j’ouvre l’œil et le bon.

De la vigilance citoyenne comme on n’en fait plus depuis le Maréchal.

Et j’ai déjà remarqué des choses suspectes :

Mon voisin a trois poules, et il vend des œufs 50 centimes sans s’acquitter de la TVA. J’ai tout filmé.

Un autre s’est construit un abri de jardin de 8 m2, et je ne suis pas sûr qu’il l’ait déclaré au cadastre !

Certes ce n’est qu’un début, et je ne sais pas combien ça va me rapporter.

50, 1OO € peut-être ?

Pas terrible, mais toujours mieux que de donner de l’argent à la SPA ou à Handicap Sans Frontières.

 

En ce 11 octobre 2019, Guillaume Joao quitte son domicile de Limay, dans les Yvelines.

Qu’est-ce qui peut bien se passer dans la tête d’un homme qui décide comme ça de prendre un avion pour Glasgow un soir d’automne ?

Mais surtout, comment peut-on s’appeler Joao si on n’est ni footballeur ni joueur de Samba ?

Heureusement, un citoyen vigilent fait son devoir et prévient la police.

Ce salaud de Xavier Dupont de Ligonnès se voyait déjà siroter un Aberlour dans un pub de Finnieston, et bien Scotland Yard l’arrêtera à l’aéroport et le confondra grâce aux empreintes digitales.

Malgré un passeport volé et de nombreux coups de bistouri qui ont largement modifié son apparence. 

Et même sa taille, certainement un génie de la chirurgie esthétique.

 

C’est la SPA qui va être contente.

On sait que Xavier Dupont avait drogué, flingué et découpé en morceau sa femme et ses quatre enfants, un beau jour d’avril 2011.

Mais qui se rappelle de ses deux labradors, qui subirent le même sort que le reste de la famille ?  

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

LENORMAN, SANS D

November 24, 2019

LA TORNADE BLANCHE

November 15, 2019

1/15
Please reload

You Might Also Like: