STOP CROP TOP


On ne peut qu’être admiratif du succès fulgurant de l’application STOP COVID. Et surtout, il parait essentiel d’en tirer les conclusions qui s’imposent :

Quand nos têtes pensantes, qu’elles soient crâne chauves ou énarques, créent les conditions d’une telle rencontre entre un peuple et son gouvernement, on se dit que notre bonne vielle République a encore de beaux jours devant elle.

Petit flash-back en 2015, une année joyeuse et riche en rafales de plomb.

Déjà, les hautes sphères de l’Etat avaient réagi avec dignité, dégainant les commémorations comme d’autres les kalachs.

Mais surtout, cette période trouble avait accouché d’une belle souris, d’une réponse formidable à la gangrène du fondamentalisme islamiste : la réserve citoyenne !

Une véritable arme de destruction massive qui en a rassuré plus d’un dans certains quartiers où il fait si bon vivre.

De quoi rendre le sourire à une jeune fille vitriolée parce que sa jupe ne cachait pas ses genoux.

  • Allo bonjour, ici le 0809809808, que puis-je pour vous ?

  • Grombleuvrgll….

  • Veuillez-vous exprimer plus clairement s’il vous plait ! Comment vous appelez-vous ?

  • Aglableu...

  • Comment ?

  • Aglableu…

  • Chef, y’a une nana complètement bourrée en ligne.

  • Raccroche, elle nous casse les couilles !

Après tout Maurice Pifeteau, adjudant-chef à la retraite, n’a pas été formé pour déchiffrer le langage si particulier de ceux qui n’ont plus de bouche.

Ou d’aider ce prof d’histoire de Stains qui ose dire qu’Hitler n’était pas le bon bougre qu’on veut bien dire.

  • Allo la réserve citoyenne ?

  • Oui, sergent Pichon, que puis-je pour toi couille de loup ?

  • Heu, certains de mes élèves m’ont fait une petite blague.

  • Laquelle ?

  • Ils ont crevé les quatre pneus de ma Clio, et ont peint de grosses croix gammées dessus.

  • Ah les cons, zavez qu’à brûler leur scooter.

  • Sinon j’ai bien peur d’avoir avoir un peu de mal à boucler le programme.

  • N’ayez crainte je viens lundi, je leur ferai un topo sur la gégène pendant la guerre d’Algérie.

  • Ah merci beaucoup.

Cinq ans plus tard, les jihadistes ont calmé le jeu, certainement un peu grâce au travail remarquable de cette réserve citoyenne.

Ils n’ont même plus besoin de foutre la merde, le COVID s’en est occupé.

Le monde vacille, les milliards s’envolent, la banquise fond.

Mais surtout, le PSG a perdu contre l’OM.

Dans ces périodes de crise profonde, le peuple a besoin de repères, de valeurs sûres sur lesquelles se reposer.

Quoi de mieux qu’une institution- pilier de la République, qui garantit l’égalité et offre aux plus modestes un ascenseur pour s’élever socialement.

Loin de l’échafaud.

L’école n’est pas une boite de nuit, ni le camping de Noirmoutier.

Encore moins celui de Melun, pas question d’y aller sapé comme un as de pique.

Tenue correcte exigée !

Et même républicaine nous dit notre cher ministre.

Dans les années 80, on voyait des punks dans la cour de récré, avec une épingle à nourrice dans le nez et un rat sur l’épaule.

A la fin du siècle dernier, des gars nous montraient leur cul, ou plutôt leur boxer, ce qui nous permettait de vérifier qu’ils en changeassent au moins toutes les semaines. Les jeunes filles n’étaient pas en reste, et nous faisaient admirer la ficelle de leur string. Aujourd’hui, au milieu d’une armée de jeunes à virgule, ou à trois bandes, les tee-shirts rétrécissent dangereusement.

L’ennemi de cette rentrée 2020 a été clairement identifié.

Ce n’est ni l’intégrisme, ni le cannabis, et encore moins l’illettrisme.

L’obésité, la dépression ou les addictions de toutes sortes ont été brillamment jugulées !

Celui qu’il faut combattre, avec force et détermination, c’est le crop top !

La tenue républicaine est à la croisade anti-nombril, ce que la réserve républicaine était à la déradicalisation.

Et après le succès fulgurant de STOP COVID, pourquoi ne pas lâcher quelques centaines de millions supplémentaires à ses géniaux concepteurs pour nous inventer une nouvelle appli :

STOP CROP TOP.

Avec une alarme de 140 décibels chaque fois qu’une jeune fille courtement vêtue franchit la porte du bahut, et accessoirement une décharge de 10000 volts chaque fois que cette trainée prend son téléphone.

Sauf l’iPhone 13, qui la protège de tout ça pour la modique somme de 2150 €, avec abonnement gratuit de 15 minutes à Netflix.

You Might Also Like:

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com