ALERTE ENLEVEMENT


Les Poulières est une paisible commune à mi-chemin entre Saint-Dié et Epinal. Son charme pastoral n’a d’égal que la rudesse de son climat : en hiver, le mercure flirte régulièrement avec les – 20°, ce qui explique une consommation de gnôle maison que les addictologues qualifieraient d’ « excessive ».

Ce n’est pas comme ces fiotes de la Capitale qui se cloîtrent dans leurs apparts haussmanniens au moindre flocon, en sirotant un Apérol.


En cette fin d’après-midi printanière, les époux Crovisier se pressent pour rentrer du Super U de Biffontaine : il est 18H, c’est bientôt le couvre-feu.

Norbert est un vosgien pur-jus, forcément un peu rustre. Contrairement à sa femme Jeanine, il n’a pas su prendre le virage d’une révolution numérique qui a submergé le monde. Bref, c’est une pipe en informatique. Avec ses gros doigts d’ancien bucheron, c’est tout juste s’il sait envoyer un texto de son Nokia à clapet.

Fidèles de RTL depuis toujours, ils écoutent Les Grosses têtes, malgré la retraite de Philippe Bouvard en 2014. Avec le temps, ils ont fini par apprécier Dechavanne, même s’ils le préféraient à la télé, dans la Roue de la fortune.

17H58, juste après la pub, les deux octogénaires entendent le fameux flash, « Alerte enlèvement ». Enfin surtout Jeanine, car Norbert a oublié son sonotone à la maison :



« Mia MONTEMAGGI, fillette de 8 ans ... pourrait-être accompagnée de sa mère …

Si vous localisez l’enfant, n’intervenez pas vous-même.

Appelez immédiatement le 0800 36 32 68 ou envoyez un courriel à alerte-enlevement@gendarmerie.interieur.gouv.fr »


- Tu entends-ça Norbert, la petite a huit ans !

- Des croissant ? Non merci, Par contre, on peut prendre du pain pour ce soir.

- Gare-toi ici, je file à la boulangerie.

- Maman ?

- Oui, quoi encore !

- Bien blanche la baguette.


Quatre minutes plus tard, Jeanine a bondi de la 405.

Perdu dans ses pensées, son époux remarque à peine un homme qui tire une gamine ronchonne par la manche pour l’attirer dans une camionnette sombre. S’il est dur de la feuille, Bébert, comme l’appellent ses potes, a gardé un œil de lynx. Il ne peut pas voir son visage, mais un tatouage en forme de croix, sur son cou, attire son attention.

Jeanine revient excitée comme une puce, ce qui ne lui était pas arrivé depuis plus de dix ans.


- Tout le monde ne parle que de ça à la boulangerie !

- De quoi ?

- De l’enlèvement.

- Quel enlèvement ?

- Regarde, j’ai téléchargé l’alerte sur mon smartphone.


Le portable que lui tend sa compagne parait minuscule dans ses paluches de bucheron à la retraite. Il lit à haute voix le texte sur l’écran.


« Mia MONTEMAGGI, fillette de 8 ans, de type européen, mesurant 1m30, yeux bruns, cheveux longs et bruns avec une frange … a été enlevée par trois hommes … dont l’un serait porteur d’un tatouage en forme de croix au niveau du cou…

Ils sont susceptibles de circuler à bord d’un véhicule VOLKSWAGEN de type transporteur gris anthracite… »


- Ah, mais c’est marrant !

- Tu trouves ?

- J’ai vu un homme et une fillette qui correspondent au signalement.

- Tu es sérieux ?

- Oui, et le plus drôle, c’est que la camionnette est garée là-bas. Regarde !


La pauvre femme ne peut que constater la véracité des propos de son cher mari. Elle blêmit, hoquète et se met à trembler !


- C’est pas pas po po on va va…

- Calme toi Jeanine, on va appeler ! Dicte-moi le numéro vert, je vais appeler de mon téléphone

- 0800 …


Aussitôt dit, le brave Norbert le tape sur son Nokia 2720.


- Allô ?

- Bonjour Monsieur !

- Je suis garé juste à côté du transporteur, le tatoué vient juste d’embarquer la fillette dedans…

- Monsieur ?

- Il a bien une croix sur le cou…

- Monsieur ?

- Oui, que dois-je faire ?

- Vous êtes sobre ?

- Comment ça ?

- Vous avez bu ?

- Mais je ne vous permets pas espèce de trou du cul !

- Norbert, ta tension !

- Ta gueule Jeanine !

- Passe-moi donc le téléphone, tu es sourd comme un pot !

- Oui bonjour Monsieur, je reprends l’appel.

- Madame ?

- Oui ?

- Vous êtes aux alcooliques anonymes, voulez-vous que je vous passe SOS femmes battues ?

- Mais pour qui prenez-vous mon Norbert ?


La mamie raccroche.


- Tu as dû te tromper de numéro.

- J’ai un peu de mal avec mes gros doigts.

- C’est pas grave, je vais envoyer un courriel.

- C’est quoi un courriel ?

- Je t’expliquerai, essaye juste de retenir l’adresse que je vais te donner : alerte tiret du 6 enlevement arobase gendarmerie point interieur point gouv point fr.


Autant dire qu’une demi-heure plus tard, le message n’est toujours pas parti. Ce n’est pas comme l’estafette gris anthracite, qui elle a démarré depuis 25 minutes.


0800 36 32 68 !

Pourquoi pas le 0800 74 37 19 si vous vous faites aborder par un individu sans masque après 19H ?

alerte-enlevement@gendarmerie.interieur.gouv.fr !

Pourquoi pas suspicion_avc@pitie-salpetriere_cpam.fr, si vous bafouillez, que vous sentez votre bouche se crisper et que vos doigts agiles sont en mesure de pianoter sur votre iPhone 15 ?




You Might Also Like: