FICHE PRATIQUE A L'USAGE DES SUICIDES


Bien réussir son suicide, c’est un peu comme rechercher un emploi.

Il vous faut produire un CV clair et concis.


Michel Louvier

Né le 18/05/71 à Pontault-Combault, Seine-et-Marne.


1971 :

6 mois de couveuse au CHU de Jossigny, 0,4% d’opinions positives.

1972-1976 :

4 années au grand air chez ma grand-mère dans un camping-car en forêt de Ferrières.

1977-1984 :

Cursus scolaire à l’école primaire Emile Pajot.

1984 :

Exclusion après un conseil de discipline pour viol, agression, vente et usage de stupéfiant.

1989 :

Obtention du Brevet des Collèges au centre de détention pour mineurs de Meaux.

1990-2004

Années sabbatiques, séjours à Fresne, Poissy et Fleury-Mérogis.

2005 :

Recherche d’emploi.

2006 :

Accident de moto.

2007-2009 :

Années sabbatiques, séjours à Etampes.

2010 :

Accident de voiture.

2011-2012 :

Années sabbatiques, séjour en Afghanistan.

2013 :

Cancer colo-rectal.

2015 :

AVC

2016-2019 :

Années sabbatiques, séjour en Syrie.

2020 :

Confinement.


Il est important ensuite de bien rédiger votre lettre de motivation.


Chers Emanuel, Jean et Olivier,


Je peux dire que j’ai eu une vie aventureuse et riche de rencontres. Je ne dois ces expériences diverses, qu’à ma volonté inébranlable de voyager et de découvrir le vaste monde.

J’ai toujours éprouvé ce besoin d’indépendance et n’ai eu de cesse de subvenir à mes besoins, sans recourir à l’aide de qui que ce soit.

Je suis un homme libre.

Ce que vous faites subir au peuple est scandaleux.

C’est comme si nous étions privés de notre bien le plus précieux, la liberté.

J’ai toujours été soucieux de bien faire, dans le respect de mes compatriotes, mais vivre dans des camps de concentration, sous le joug d’une dictature, est plus que je ne peux supporter.

J’ai pris une décision forte et irrévocable : je vais mettre fin à mes jours.


Recevez cher Führer, l’assurance de mes salutations distinguées.

Michel Louvier.



Le décor étant planté, il faut choisir le mode opératoire le plus adapté à la personne que vous êtes.


Michel a une sainte horreur des armes à feu ; fan de la Série Vikings, il a toujours privilégié l’arme blanche.

Il y a la décapitation, mais il a arrêté ses études de prof en troisième.

Il nage comme un dauphin et a fourgué sa gazinière il y a plus de 20 ans.

Vous me direz : il reste le poison.

Il a bien essayé la molécule d’éthanol, mais il y a deux inconvénients.

C’est une méthode assez lente, et Le Ducru Beaucaillou est à 189 € la bouteille à Carrefour.

Après quelques hésitations, il a choisi de se suicider au covid, méthode naturelle et en vogue.


Afin de mettre un point final à votre beau projet, laissez donc un petit poème émouvant à vos proches.

Si comme Michel, vous n’en avez pas, collez donc un petit mot sur la vitre de votre aquarium :

Vos chers guppies pourront le lire.

Et les pompiers aussi quand ils viendront chercher votre cadavre, alertés par des voisins incommodés par une odeur un peu forte depuis deux semaines.


Mes chers poissons je pars

Je n’m’enfuis pas je nage

Je vous l’dis sans ambages

Il est bientôt moins l’quart

Je pars



Puis dépêchez-vous, le prochain bus est à 52.

Enlevez discrètement votre masque pendant le trajet, ou mieux, enfilez le faux que vous avez pris soin de fabriquer en papier crépon.

Astuce : si vous n’en avez pas, prenez du papier toilette. Plutôt neuf si vous pouvez, usagé si votre odorat vous trahit déjà.

Puis RER E pour Paris, et métro pour République, toujours avec votre masque factice.

Une fois sur la célèbre place, vous pouvez l’enlever en toute quiétude éternuer, hurler et chanter avec ces milliers de co-manifestants. En plus, vous avez le choix entre la Palestine, l’élevage extensif, le réchauffement climatique, l’inceste, l’islamophobie ou l’oppression masculine.

S’il fait beau, un p’tit tour par les quais, un bus et retour en RER.

Rentrez chez vous, décrochez votre téléphone, appelez Domino’s et commandez une centaine de pizzas, afin de ne pas crever le ventre vide.

Une fois livré, enfermez-vous à double tour et jetez les clefs du 14e étage.

Allongez-vous sur le canapé, gavez-vous et attendez la faucheuse.


Etant donné son passé médical, Michel ne devrait pas faire long-feu.

Et si l’envie le prend d’aller plus vite, il peut toujours tenter un plongeon du 14e, en général c’est assez efficace.

You Might Also Like:

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com