TQO 2: SACRE FABIEN


Basilashvili a eu le toupet de battre Roger au deuxième match de son comeback à Doha.

Heureusement que cet obscur Géorgien a eu la délicatesse de gagner le tournoi, ça minimise son crime de lèse Federer. En plus son nom n’est pas des plus faciles à prononcer. Mais estimons-nous heureux, il aurait pu s’appeler Taofifénua !

Malgré son double mètre et ses 130 kg, Romain n’a rien pu faire pour enfin botter le cul des Anglais dans leur antre de Twickenham. Jamais fait depuis plus de quinze piges !


L’occasion est trop belle d’interviewer son coach, Fabien Galthié, aperçu subrepticement du côté de Pérols, dans les travées de la Sud de France Arena.


- Bonjour Fabien.

- …

- Vous aimez le hand ?

- Non pas trop, mais j’en ai profité pour passer. Je suis venu voir mon fils qui joue en quart de finale du tournoi de pétanque du Millénaire à Montpellier.

- Ah d’accord, mais le Covid et le Tournoi des 6 nations ?

- Le protocole sanitaire nous protège bien, voire très bien. La commission médicale nous accompagne aussi, mais le risque zéro n’existe pas.

- Bon d’accord, mais que pensez-vous de la prestation des Bleus ?

- Le protocole sanitaire nous protège bien, voire très bien. La commission médicale nous accompagne aussi, mais le risque zéro n’existe pas.

- Certes Fabien, mais le hand et le rugby ne sont-ils pas des sports cousins ?

- Le protocole sanitaire nous protège bien, voire très bien. La commission médicale nous accompagne aussi, mais le risque zéro n’existe pas.

- C’est bon, j’ai compris ! Ce sport a été six fois champion du Monde, ne faudrait-il pas s’en inspirer dans certains aspects ?

- Le protocole sanitaire nous protège bien …

- Ta gueule Fabien !


Soyons sérieux, les hommes de Guillaume Gille ont un pied et quatre orteils aux JO.

Les Tunisiens, vice-champions d’Afrique en titre, n’ont pas pesé bien lourd et ont été dominés dès le début. Une correction qui finalement ne se transformera pas en déroute, faute à un relâchement défensif compréhensible.


S’il faut respecter le sérieux du travail effectué, autant que l’adversaire, les statistiques et les commentaires restent anecdotiques.

En tout cas d’un intérêt limité.


Le match contre le Portugal est important.

Ne serait-ce que parce qu’il va offrir un ticket estival pour le Japon.

La France n’a pas raté un rendez-vous olympique depuis 1992, et il serait de bon ton de garder cette bonne habitude.

Monter sur la boite, qu’une génération finisse en beauté, …

Tout cela est une autre histoire, qu’il faudra écrire dans quelques mois.

You Might Also Like:

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com